Equateur 2015

CONCEPT

Le raid « L’Allée des Volcans »se déroulera en Equateur
du 26 Août au 13 Septembre 2015

Le Chemin des Incas  volet équatorien, a fait l’objet d’une reconnaissance soigneuse pendant laquelle,après avoir été élaborés, les itinéraires et parcours ont été vérifiés et ajustés sur le terrain, à la fois par le staff NED et nos correspondants de l’agence Terra Andina lors du mois de d’Août 2014.

 

Où se déroule le raid ?

L’allée des Volcans  parcourt en 10 étapes (+ 1 étape d’acclimatation non chronométrée) la région qui s’étend entre Ibarra(au nord de Quito) et Guamote(au sud de Rio Bamba) , tous les sommets célèbres veillent sur nos étapes : le Cotopaxi , les jumeaux Itinliza, le Chimborazo, le Cayambe et beaucoup d’autres volcans qui forment cette impressionnante colonne vertébrale du nord au sud du pays.

Le parcours est complètement hors norme à tous les niveaux : paysages, contacts avec diverses communautés, petits villages tout le long de notre raid, troupeaux de lamas, de vigognes et  d’alpagas.

Palette de couleurs vivantes, sources d’énergie et de lumière, festival naturel et échanges humains simples et authentiques,  Le Chemin Des Incas , version équatorienne, est une facette encore bien différente de cette trilogie andine, à découvrir absolument !

Ce 3ème volet de notre trilogie andine « Le chemin des Incas » se déroule sur un axe Nord/Sud et suit fidèlement la moelle épinière montagneuse du pays, la cordillère des Andes, nous permettant ainsi de profiter des paysages spectaculaires et variés que nous propose ce pays: volcans, canyons, lagunes, de rencontrer différentes ethnies présentes tout le long de notre parcours que nous aurons l’occasion de mieux découvrir en séjournant 4 nuits chez l’habitant en début de raid dans la communauté de San Clemente au nord de Quito.

Les différentes zones d’étapes, regroupées autour d’hébergements fixes (hôtel ou chez l’habitant) sont séparées par 2 X 1  journée de transferts sur un réseau routier très correct.

L’allée des Volcans est un raid difficile et exigeant de par le nombre d’étapes et de la dénivelée toujours présente. Aucune comparaison possible avec les deux volets précédents, boliviens et péruviens, la particularité de chacun de ces pays est spectaculaire.

Difficile par le nombre et la difficulté des étapes. Nos hébergements chez l’habitant et en hôtel nous permettent de supporter sans inconvénient majeur l’amplitude thermique raisonnable entre le jour et la nuit (en particulier en début de raid)

Exigeant de par le nombre d’étapes et le volume kilométrique important qu’il propose.L’altitude est un paramètre à ne pas négliger.

Incomparable, inoubliable, somptueux: dépaysement total auquel concourent  vêtements traditionnels et colorés, découverte de sommets mythiques tels que le volcan Cotopaxi ou Chimborazo, le contact inoubliable avec les communautés indiennes attachées à la préservation de l’écosystème, les lagunes Yanahuco, mojanda, et aussi une flore d’une richesse incomparable, odorante, colorée et préservée ainsi qu’ une diversité d’oiseaux étonnante (nombreux colibris) Paysages très bucoliques, bergers sur les hauts plateaux désertiques, nombreux troupeaux, vaches côtoyant moutons , lamas et alpagas, tableaux vivants et inattendus.

Le ciel dégagé qui accompagne cette époque de l’année nous permet de profiter au mieux du spectacle grandiose et varié qui s’offre à nous

Emotion, curiosité et respect devant l’ampleur de la tâche accomplie par ce peuple, travaillant à flancs de montagnes, vivant à des altitudes extrêmes (entre 3800m et 4200m) dont nous aurons la chance de découvrir de nombreux témoignages sans oublier notre fil conducteur dont nous foulerons quelques pavés, petits témoignages de cette œuvre titanesque que fut le grand Chemin Inca.

Soucieuse de s’adapter au pays qui nous accueille, NED a décidé pour ce 3ème volet de sa trilogie andine, de faire le choix de l’hébergement chez l’habitant, pour 4 nuits au sein de la communauté de San Clemente et de favoriser ainsi le contact avec une population attachante, grâce à une immersion dans la vie quotidienne des familles qui nous reçoivent.

La durée

*19 jours départ et arrivée PARIS

Les étapes

*10 étapes + 1 étape non chronométrées: 12 km autour de laguna Coatchaqui près d’Otavalo.

*320 km pour les VTT  / D+=7680 m, D-= 11400 m

*250 km pour les CAP / D+=7370 m, D-= 8650 m

*174 km pour les marcheurs / D+=4060 m, D-= 5860 m

Le volume kilométrique des marcheurs est, comme toujours sur nos destinations, modulable en fonction des capacités de chacun et des contraintes liées à la logistique du raid.

*Points de ravitaillement et de contrôle de passage tous les 8 km environ (plus rapprochés si nécessaire).

L’hébergement

En hôtels*

Quito à l’hôtel Mercure (ou similaire), offrant une belle prestation, très bien situé par rapport au centre colonial.

Otavalo à l’ Hacienda Cusin (ou similaire) bâtiment de caractère situé près du marché .

Rio Bamba : à l’hôtel Bambu (ou similaire) à l’issue de notre 2ème transfert.Service professionnel, nous permet d’aller jusqu’au refuge du camp de base du Chimborazo.

-Dans le Parc du Cotopaxi l’hôtel Cuello de la Luna (ou similaire), surveillé de loin par le volcan Cotopaxi, havre de tranquillité.

Chugchilan : à l’hôtel Mama Hilda (ou similaire), service très chaleureux pour un établissement original et confortable, dans un tout petit village proche de la laguna de Quilotoa et de ses canyons spectaculaires.

Guamote : à l’hôtel Inti Sisa (ou similaire), dans un cadre chaleureux et accueillant Eva et Tom nous accueillent autour d’un projet d’aide et de partenariat avec les habitants du village. Au cœur du village.

* : des changements peuvent intervenir dans les établissements proposés. Le niveau de prestations proposées sera conservé.

Chez l’habitant

-Communauté de San Clemente au nord de Quito près de la vile d’Ibarra. En chambres doubles très propres, confortables et accueillantes. Sanitaires et douche. Accueil chaleureux et attentionné, inoubliable !

PROGRAMME

L’ALLEE DES VOLCANS/EQUATEUR du 26/08 au 13/09/2015

J1 – Mercredi 26/08

Vol Paris / Quito

Arrivée à Quito

Installation et nuit à l’hôtel « Mercure» (ou similaire)  à Quito

J2 – Jeudi 27/08 

City Tour Quito

Déjeuner restaurant local.

A l’issue, transfert vers Otavalo

Installation, dîner et nuit à l’hôtel « Hacienda Cusin » (ou similaire) à Otavalo.

J3 – Vendredi 28/08

Laguna Cuicocha (3250m): étape d’acclimatation de 12 km

Tout le groupe est en randonnée, les VTT étant interdits de circulation sur cette boucle protégée (réserve naturelle)

Déjeuner au restaurant « Chez Ernesto »

Transfert vers la communauté de San Clemente.

Visite du marché de Otavalo pendant le transfert.

Installation dans les familles nous accueillant dans la communauté.

Dîner commun  et nuit chez l’habitant dans la communauté de San Clemente.

J4 – Samedi 29/08

Transfert 1h30

Etape 1: Laguna Mojanda(4200 m) – Ruines de Cotchasqui (3100m)

VTT : 33 km   – D+ : 880 m ; D- : 1560 m

CAP : 20 km  – D+ : 880 m ; D- : 480 m

MARCHE : 14 km – D+ : 480 m ; D- : 480 m

Déjeuner pendant retour transfert à l’issue de l’étape.

Après midi échange avec Manuel sur la cosmovision andine à la communauté de San Clemente.

Dîner et nuit en famille chez l’habitant dans la communauté de San Clemente.

J5 – Dimanche 30/08

Transfert 1h30 – Route + piste pavée

Etape 2 : Laguna Yanauco

VTT : 39,5km   – D+ : 930 m ; D- : 1480 m

CAP : 22 km  – D+ : 670 m ; D- : 900 m

MARCHE : 14,5 km – D+ : 400 m ; D- : 620 m

Déjeuner à l’issue de l’étape en bord de lagune au restaurant  « Augustin Moira ».

Après midi libre dans les familles.

Dîner et nuit en famille chez l’habitant dans la communauté de San Clemente.

J6 – Lundi 31/08

Transfert 1h – Route + piste

Etape 3 : Nueva America

VTT : 31,5km   – D+ : 1240 m ; D- : 990 m

CAP : 25 km  – D+ : 840 m ; D- : 990 m

MARCHE : 16 km – D+ : 500 m ; D- : 650 m

Déjeuner à l’arrivée de l’étape au refuge « Nueva America ».

Dîner festif commun et nuit chez l’habitant dans la communauté de San Clemente.

J7 – Mardi 01/09

Transfert Nord/Sud : 4h30

Déjeuner dans restaurant pendant transfert.

Installation, dîner et nuit à l’hôtel « Cuello de la Luna »(ou similaire) dans le parc du Cotopaxi.

J8 – Mercredi 02/09

Transfert 30 mn – Route

Etape 4 : Ruinas de Salitre

Déjeuner « pique nique » * à l’issue de l’étape dans le Parc du Cotopaxi.

VTT : 34 km  –   D+ : 540 m ; D- : 400 m

CAP : 31 km  – D+ : 500m ; D- : 300 m

MARCHE : 14km – D+ : 250 m ; D- : 180m

Dîner et nuit à l’hôtel « Cuello de la Luna »(ou similaire) dans le parc du Cotopaxi.


J9 – Jeudi 03/09

Transfert 30 mn – Route

Etape 5 : Macas grandes

VTT : 40,5 km  –   D+ : 670 m ; D- : 1440 m

CAP : 28 km  – D+ : 650 m ; D- : 590 m

MARCHE : 17 km – D+ : 430 m ; D- : 440 m

Déjeuner à l’issue de l’étape dans restaurant local à Isinlivi.

Transfert vers Chugchilan

Dîner et nuit à l’hôtel « Mama Hilda » (ou similaire)à Chugchilan.

J10 – Vendredi 04/09

Etape 6 : Shalala

VTT : 32,5 km  –   D+ : 910 m ; D- : 1020 m

CAP : 28,5 km  – D+ : 890 m ; D- : 990 m

MARCHE : 18 km – D+ : 650 m ; D- : 450 m

Déjeuner à l’arrivée de l’étape au restaurant « Chez Humberto » près de la lagune de Quilotoa.

Dîner et nuit à l’hôtel « Mama Hilda » (ou similaire)à Chugchilan.

J11 – Samedi 05/09

Transfert  1h

Canyon de Quilotoa

VTT et CAP : 21 km   – D+ : 800 m ; D- : 400 m

MARCHE : 15 km – D+ : 550 m ; D- : 300 m

Déjeuner à l’arrivée de l’étape au restaurant « Kirutwa » , vue imprenable sur la lagune de Quilotoa.

Dîner et nuit à l’hôtel « Mama Hilda » (ou similaire)à Chugchilan.

J12 – Dimanche 06/09

Transfert 20 mn – Piste

Etape 8 :Ruines deMalqui y Machai

VTT : 28,5 km  –   D+ : 405 m ; D- : 2590 m

CAP : 25,5 km  – D+ : 250 m ; D- : 2590 m

MARCHE : 18 km – D+ :100 m ; D- : 2590 m

Déjeuner à l’arrivée de l’étape aux ruines « Chez Francisco »

Transfert retour 3h sur une très bonne route.

Dîner et nuit à l’hôtel « Mama Hilda » (ou similaire)à Chugchilan.

J13 – Lundi 07/09

Transfert Nord/Sud vers Rio Bamba : 4h30

Montée randonnée au refuge du Chimborazo (selon météo) pendant le transfert.

Déjeuner au gîte « Casa Condor »

Dîner et nuit à l’hôtel « Bambu » (ou similaire) à Rio Bamba.

J14 – Mardi 08/09

Transfert 45 mn – Route

Etape 9 : Paramo de Varag

VTT et CAP : 25,5 km   – D+ : 310 m ; D- : 940 m

MARCHE : 16 km – D+ : 200 m ; D- : 500 m

Installation, déjeuner, dîner et nuit à l’hôtel « Inti Sisa» (ou similaire) à Guamote.

J15 – Mercredi 09/09

Transfert 1h30 mn – Route

Etape 10 : laguna Ozogoche.

VTT : 34 km  –   D+ : 1000 m ; D- : 580 m

CAP : 24 km  – D+ : 700 m ; D- : 470 m

MARCHE : 16 km – D+ :500 m ; D- : 300 m

Déjeuner« pique- nique »* à l’arrivée de l’étape au bord de la lagune.

Dîner festif et nuit à l’hôtel « Inti Sisa» (ou similaire) à Guamote.

J16 – Jeudi 10/09

Matinée au marché réputé de Guamote qui rassemble de nombreuses communautés locales.

Transfert Sud/Nord vers Quito : 7h30

Déjeuner dans restaurant pendant le transfert vers Quito.

Dîner et nuit à l’hôtel « Mercure » (ou similaire) à Quito.

J17 – Vendredi 11/09

Journée libre à Quito.

Déjeuner dans restaurant Quito.

Dîner festif. Résultats, remise des récompenses.

Nuit à l’hôtel « Mercure » (ou similaire) à Quito.

J18 – J19 – Samedi 12/09 et Dimanche 13/09

Vol international Quito/ Paris

Total VTT : 320 km

Total CAP : 250 km

Total MARCHE : environ 174 km

* pique nique : les pique-nique répondront aux besoins énergétiques des participants.

>Le volume kilométrique (12 km) de l’étape d’acclimatation en randonnée autour de la lagune de Cuicocha  commune aux trois catégories, n’est pas comptabilisé dans le volume total des km des étapes.

>Les étapes de marche sont modulables en fonction des possibilités de chacun et les impératifs logistiques de l’organisation des  étapes.

TABLEAU RECAPITULATIF DES ETAPES
 

VTT

 

 

CAP

 

 

MARCHE

 

ALT MINI ALT MAXI POINT CULM
Etape Km D+(m) D-(m) Km D+(m) D-(m) Km D+(m) D-(m)      
Etape 1

Laguna Mojanda

33 880 1560 20 880 480 14 480 480 3450 3780 4050
Etape 2

Laguna Yanahuco

39,5 930 1480 22 670 900 14,5 400 620 3000 2800 3175
Etape 3

Nueva America

31,5 1240 990 25 840 990 16 500 650 3120 3380 3750
Etape 4

Ruines de Salitre

34 540 400 31 500 300 14 250 180 3800 3800 3880
Etape 5

Macas grandes

40,5 670 1440 28 650 590 17 430 440 3830 2970 3960
Etape 6

Shalala

32,5 910 1020 28,5 890 990 18 650 450 3220 3750 3750
Etape 7

Canyon de Quilotoa

21 800 400 21 800 400 15 550 300 2900 3500 3700
Etape 8

Malqui y Machay

28,5 405 2590 25,5 250 2590 18 100 2590 3220 1015 3550
Etape 9

Paramo de Varag

25,5 310 940 25,5 310 940 16 200 500 3820    
Etape 10

Laguna Ozogoche

34 1000 580 24 700 470 16 500 300

3385

3830

4060

Total 320 7680 11400 250,5 7370 8650 174,5 4060 5860

/

/

/

INFOS PRATIQUES CONCERNANT LE RAID

L’ALLEE DES VOLCANS /EQUATEUR du 26/08 au 13/09/2015

Transports 

  *aérien : -Vols internationaux : Paris – Quito Paris – Compagnie IBERIA

*terrestre : Mini bus confortables. Le raid s’effectue sur pistes, globalement de bonne qualité, parfois empierrées.

Balisage des étapes 

Le parcours sera balisé avec la signalisation habituelle:rubalise rouge et blanche que nous aurons soin de retirer après notre passage.

Des panneaux « RAV 1 km » seront disposés avant les postes de ravitaillement et de contrôle.

L’arrivée sera annoncée à partir du km 5 qui la précède avec des panneaux échelonnés tous les km

Véhicules d’assistance et sécurité 

Deux véhicules sont sur le parcours pour d’éventuelles interventions, prêts à pallier à tout problème éventuel. L’un sera « serre file » et l’autre dans lequel sera notre médecin, naviguera en permanence sur le parcours.

Un caisson hyperbare fait partie du matériel de secours puisque notre raid se déroule en altitude.

Santé

Chaque participant renverra à NED le certificat médical complété  qui lui aura été adressé lors de la confirmation de son inscription.

Aucune vaccination n’est obligatoire.

Une liste pour une trousse médicale de base vous sera envoyée ainsi qu’une information complète concernant le MAM (mal des montagnes)

Ne buvez pas d’eau du robinet mais uniquement de l’eau provenant de bouteille bouchées et capsulées. Elle vous sera proposée à volonté, mise à disposition chez l’habitant et sur les points de ravitaillements

Matériel indispensable

-Frontale + piles de rechange

-Lunettes de soleil (type montagne)

*Vestimentaire :

Coupe vent imperméable et chaud (goretex)

Chaussures de trail pour certaines étapes.

– Bâtons télescopiques pour les marcheurs et coureurs (si besoin)

– «  Doudoune » pour les soirées

– Polaire chaude et chaussettes chaudes (pour la nuit)

– Gants et bonnet (si vent)

– Petit sac à dos pour les marcheurs.

*Soins :

Stick labial écran total protecteur et réparateur. Ecran total.

– Lait corporel hydratant (air très sec, parfois poussière)

– Crème visage et main protectrice et réparatrice (écran total)

– Lingettes

Ravitaillements 

Les ravitaillements sont mis en place sur chaque étape tous les 8 km. Les emplacements confirmés lors du briefing journalier.

Mis à disposition sur les rav : Eau minérale, biscuits salés et sucrés, fruits frais (selon disponibilité) et secs.

Des trousses de pharmacie de 1ers soins sont disponibles à chaque ravitaillement en cas de besoin.

Repas  

Déjeuner pris en commun (dans la mesure du possible). Lors de nos hébergements chez l’habitant, nous prendrons nos repas dans chacune de nos familles.
Deux dîners festifs communs seront organisés à la communauté de San Clemente.
Parfois pris sous forme de pique-nique, ils resteront adaptés à vos besoins.

Pique nique : les pique-nique répondront aux besoins énergétiques des participants.

Dîner dans les hôtels ou restaurants pris en commun à l’issue du briefing journalier.

Les repas, copieux et de qualité, sont composés essentiellement de poulet, de riz, de pâtes, de maïs et de pommes de terre de soupes et de spécialités locales (galettes de légumes, desserts) adaptés aux efforts sportifs.

Hébergement 

Les hôtels sont d’un bon standing, parfois typiques de l’époque coloniale, parfois plus classiques.  L’accueil y est agréable et le service professionnel.

Les hébergements chez l’habitant sont simples, très propres et accueillants. Douches.Sanitaires en dur. Accueil extrêmement chaleureux. En chambre double.

Mécanique vtt 

Il est indispensable d’emporter votre propre matériel de réparation et vos jeux de clés habituels.

Une fiche technique pour les VTT sera jointe à votre confirmation d’inscription.

Le conditionnement de votre vélo doit être très minutieux.

Efforcez- vous de protéger parfaitement les parties sensibles si elles ne sont pas démontées.

En housse ou en carton de transport (chez les marchands de cycles), le colis doit mesurer au maximum 1,40 m de long. Les pneus doivent être dégonflés. Ne laissez pas votre compteur sur votre vélo et pensez à fixer la fourche avec un écarteur.

Notre agence correspondante bolivienne est à la recherche d’une agence sérieuse proposant des locations de VTT fiables et de qualité.

Nous mettrons en contact les vététistes avant le départ afin qu’une trousse mécanique commune puisse être établie qui minimisera ainsi le poids de vos bagages.

INFOS PRATIQUES CONCERNANT LE PAYS

Passeport – Visa

Passeport en cours de validité : doit être valable 6 mois après la date de retour.

Pas de visa pour un séjour touristique inférieur à 3 mois.

La langue 

L’espagnol et le quechua.
L’espagnol reste la langue de référence.

Voltage 

220 v dans les hôtels.

Adaptateur à fiches plates indispensable (type US)

Décalage horaire 

7 h de plus à Paris qu’à Quito(quand il est midi à Paris, il est 7 h à Quito)

Climat 

La température à l’époque où nous serons présents se caractérise par une amplitude thermique notable mais agréable entre le jour et la nuit. 25° diurne relevé lors de notre voyage de reconnaissance pour 8° (au plus bas) nocturne. Le ciel est normalement dégagé à cette période.

Le vent peut être ponctuellement violent et se lève en fin de matinée.

Photos 

Possibilité de recharger vos appareils numériques dans les hôtels et chez l’habitant

Alimentation

Composée essentiellement de poulet, de riz, de pâtes, de maïs, de pommes de terre, de poisson, de soupes et de spécialités locales ( Ceviche : poisson ou crustacés cuits puis marinés dans du citron , Llapingachos : purée de pommes de terre grossière avec du fromage. )

Artisanat

Très riche et coloré : textiles, tissages, ponchos, bois, cuir, poteries, céramiques. A acheter à Quito, Guamote, San Clemente, Otavalo. et lors de nos haltes chez l’habitant auprès des  coopératives locales.

Monnaie – Change

La monnaie locale est le dollar américain à emporter avec vous au départ du raid. Les billets doivent être en excellent état et préférez les petites coupures (5, 10, 20 $). Le change avec des euros est compliqué.

Change à l’aéroport et à Quito.

Retrait en distributeurs dans les villes.

Sécurité 

L’Equateur est un pays sûr où l’accueil est chaleureux.

La prudence est toujours de rigueur dans les grandes villes (Quito, Otavalo).

Prudence de rigueur sur les pistes même si la circulation est souvent peu importante.

Un véhicule ouvre l’étape, un autre reste en « serre file » avec possibilité de récupération des participants fatigués.

Port du casque obligatoire sur toutes les étapes de VTT.

Téléphone- internet

Bonne couverture réseau mobile en général.

Pour appeler depuis la France vers l’Equateur :00 + 593 + indicatif de la ville (sans le 0) + numéro du correspondant.

De l’Équateur vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant à 9 chiffres (sans le « 0 »).

Nombreux cybercafés. Wifi dans les hôtels (parfois un peu poussive)

Faune 

Ce petit pays compte parmi les écosystèmes les plus riches du monde.

Plus de 1600 espèces d’oiseaux, extrêmement spectaculaires : rapaces, condors, oies des Andes, colibris, ibis… Les grandes différences de climat, d’altitude et de terrains offrent au pays une grande diversité de faune et flore. Mélange étonnant de troupeaux de vaches et de moutons avec des vigognes, guanacos, alpagas, lamas qui paissent ensemble paisiblement.

Flore 

Environ 10% de la diversité végétale de la planète est représentée dans ce tout petit pays.
La flore est d’une incroyable diversité dans le pays qui grâce à ses contrastes géographiques abrite des milliers de plantes, qu’elles soient tropicales ou andines…
Un grand nombre d’entre elles occupent une place de choix dans la vie des équatoriens : nourriture, santé, habitat, décoration (acajou, orchidées, ficus, uña de gato…). Variété de fruits exceptionnelle : mangues, goyaves, fruits de la passion, papayes, mandarines et de nombreuses sortes de bananes plus savoureuses les unes que les autres !

Economie 

Le pétrole est devenu le principal produit d’exportation du pays. Les revenus tirés de ce revenu de l’état ont permis l’apparition d’une classe moyenne inexistante il y a 210 ans et la création d’infrastructures modernes. Le réseau routier en particulier est en plein bouleversement.

Le tourisme en augmentation est un élément important pour l’économie. L’Equateur propose un tourisme axé sur un nouveau type de découverte en privilégiant de plus en plus les séjours dans les communautés indiennes.

Population 

L’Equateur compte 15 200 000 habitants

La population est composée d’environ 60 %  de métis, de 30 % d’Amérindiens, de 7 % de Blancs et de 3% de Noirs.

Quito, sa capitale, située à 2850m d’altitude, compte plus de 2 millions d’habitants

Religion  95% des équatoriens sont catholiques y compris les indiens.

Contacts

FranceConsulat et ambassade d’Équateur

34, avenue de Messine, 75008 Paris

Tél : 01-45-61-10-04 (consulat) ou 21 (ambassade).

BelgiqueConsulat et ambassade d’Équateur

Avenue Louise, 363 B1 –  Bruxelles 1050.

Tél : 02-644-30-50.

SuisseConsulat et chancellerie d’Équateur

Kramgasse, 54, 3011 Berne.

Tél. : 031-351-17-55 (consulat) ou 62-54 (chancellerie).

Courriel : embecusuiza@bluewin.ch.

ENGAGEMENT

« L’allée des Volcans »     EQUATEUR
Du 26/08 au 13/09/2015

Conditions d’engagement

Date limite d’inscription : 25/07/2015 

Coût de l’inscription : 3980€

Elle comprend

– Vol international Paris-Quito- Paris– Compagnie IBERIA

– Encadrement technique de NED et logistique de nos     correspondants équatoriens Terra Andina

– Hébergement et repas durant tout le séjour (excepté lors des attentes et escales aéroport)

– Entrées dans les sites protégés payants (parcs naturels, sites archéologiques)

– Tous les ravitaillements lors des étapes.

– Tous les transferts et visites figurant au programme.

Elle ne comprend pas

– Les boissons autres que celles prises en compte par NED et en règle générales les boissons alcoolisées consommées lors des repas dans les restaurants.

– Les dépenses personnelles, téléphone, achats divers

– Les activités ou visites autres que celles prévues au programme.

– L’assurance annulation / rapatriement qui est obligatoire.

Attention : le coût du surpoids éventuellement facturé par les compagnies aériennes reste à la charge des participants. De plus, NED se voit contrainte de  répercuter aux participants le surcoût imposé par les compagnies aériennes, lié à la hausse continue du prix des carburants.

*Pour des raisons de sécurité ou d’état de terrain, NED se réserve le droit de changer une partie du parcours sans modification du tarif.

*Une inscription est enregistrée lorsqu’elle est accompagnée de tout ou partie du règlement. Vous avez la possibilité d’échelonner votre paiement en 4 versements. Le premier de 900€ joint à votre bulletin d’inscription permet d’enregistrer votre inscription et le dernier reçu au plus tard par NED le 25/07/2015 solde et finalise votre participation.

Formalités administratives Les participants doivent être titulaires d’un passeport valable 6 mois après la date de retour

Assurance annulation-rapatriement est obligatoire.

NED est accrédité auprès de la MAPFRE /EUROPÉENNE d’ASSURANCE et peut vous proposer une souscription. Le tarif concernant cette police s’élève à : 170€ pour la formule « platinum 2». www.leassur.com (pour les détails des souscriptions)

Ce montant n’est pas compris dans le prix de votre raid.

Annulation

Une annulation est prise en compte à partir du jour de réception par NED d’une lettre recommandée signalant l’annulation de la participation.

Les pénalités de remboursements sont les suivantes :

-100€ seront systématiquement retenus en cas de désistement

-de 90 jours à 46 jours avant le départ : 30% de la somme totale de l’inscription seront retenus

-de 45 jours à 21 jours avant le départ : 50% de la somme totale de l’inscription seront retenus.

-de 20 jours à la date du départ : aucun remboursement ne sera effectué

Réglement

 Art.1 : Le chemin des Incas/L’Allée des Volcans est ouvert aux concurrents licenciés ou non hommes et femmes de 18 ans et plus. Les étapes de VTT et de marche ne sont pas chronométrées et ne donnent pas lieu à un classement. Elles se déroulent en type randonnée.

Art.2: Le port du casque et des gants est obligatoire durant la totalité de l’épreuve de VTT

Art.3 : les concurrents s’engagent à respecter les règles du code de la route lorsque l’itinéraire emprunte des routes.

Art.4 : Des points de contrôle et de ravitaillement sont mis en place régulièrement. Un concurrent qui abandonne doit impérativement prévenir ou faire prévenir le poste de contrôle le plus proche.

Art.5 : Les concurrents s’engagent à faire preuve d’un état d’esprit faisant honneur au VTT, à la COURSE A PIED et au sport en général.

Art.6: Un concurrent ne figurant pas au classement lors d’une étape sera crédité pour ce parcours, du temps du dernier alourdi d’une pénalité d’une heure .Il pourra donc ainsi réintégrer le classement général. Cette démarche ne peut être appliquée qu’une seule fois par concurrent.

Art.7: Le chemin des Incas/L’allée des Volcans traverse une population qui a ses coutumes et ses traditions : nous nous devons de les respecter.

Art.6 :NED veille au bon déroulement du raid et du voyage sans pour autant être tenu responsable des cas fortuits, des cas de force majeure ou du fait de tiers.

En particulier, aucun remboursement ou indemnisation ne pourra intervenir au cas où les horaires imposés par les transporteurs terrestres ou aériens entraîneraient un écourtement de voyage ou des frais supplémentaires (tels que nuits d’hôtels, billets de trains ou d’avion non remboursables, ou prolongation de voyage etc…). Il en va de même en cas de retard ou d’annulation du fait du transporteur.

Ces modifications éventuelles ne constituent pas une annulation de notre fait et n’ouvre donc pas droit à une annulation sans frais de la part du souscripteur.

Néanmoins, NED s’efforcera par tous les moyens de tout mettre en œuvre afin de trouver et de proposer les meilleures solutions possibles en cas de problème.

GÉOGRAPHIE

L’ÉQUATEUR

Coincé entre la Colombie et le Pérou, l’Équateur, d’une superficie de 283 560 km², ce pays grand comme la moitié de la France qui s’étend du Pacifique à l’Amazonie en enjambant la cordillère des Andes est l’un des plus petits États d’Amérique du Sud.

Relief chaotique, hautement volcanique, fait de cônes aux sommets enneigés, de páramo (sorte de pampa d’altitude) et de champs en damiers recouvrant les pentes en altitude, il offre une étonnante palette de paysages et de cultures.
Si les Indiens de la Sierra ont largement conservé leurs coutumes andines, les gens de la côte semblent plus proches des mœurs caribéennes et les tribus amazoniennes sont menacées par l’industrie pétrolière et le déboisement. Le mode de vie occidental est largement privilégié dans les villes.
L’intérêt des vestiges archéologiques et l’architecture coloniale moins présents en Équateur qu’au Pérou est compensé par la beauté des paysages et la richesse de la nature

L’Équateur offre des contrastes saisissants,  à la fois la haute montagne, forêt tropicale et savane presque désertique.
Ce pays est un véritable sanctuaire de la biodiversité, abritant un grand nombre d’espèces animales ou végétales endémiques.
Véritable colonne vertébrale de l’Équateur, les Andes, larges de 200 km en moyenne, divisent le pays en deux proposant ses hautes montagnes aux neiges éternelles. Tout le long courent deux lignes de crêtes entre lesquelles se dessine un bassin de remblaiement : le couloir andin. Sur cet axe nord-sud, entre 2 000 et 3 000 m d’altitude se sont développées les principales villes du pays : Ibarra, Quito, Ambato, Rio Bamba, Cuenca. C’est « l’Allée des Volcans » qui sera le théâtre de notre parcours.

En Équateur, les plus hauts sommets sont tous des volcans : le Chimborazo (6 310 m), le beau Cotopaxi (5 897 m) au cône parfait, le Cayambe (5 790 m) et l’Antisana (5 758 m)
Le páramo, une prairie d’altitude caractéristique de la région, couvre à lui seul près de 10 % du pays. C’est le royaume du lama et de la vigogne, du lièvre et du renard des Andes.

LA TRILOGIE ANDINE

LA TRILOGIE ANDINE

BOLIVIE 2011     PEROU 2014     EQUATEUR 2015

Le mythique « Chemins des Incas » ou « Qaphaq Ñan » est notre fil conducteur pour cette trilogie andine qui a déjà traversé la BOLIVIE(2012), parcourru le PEROU(2014) et finira en EQUATEUR(2015).

Nous suivrons fidèlement les traces parfois encore lisibles de cette voie surhumaine dans les décors mythiques associés à des noms tels que : lac Titicaca, salar d’Uyuni, Machu Pichu, Cuzco , Cotopaxi …!

S’immerger dans l’atmosphère si particulière des pays andins, aller à la rencontre de populations isolées vivant en haute altitude, étonnantes, au détour de pistes qui traversent des tableaux vivants hors normes, dans un cadre échappant à notre logique, NED vous propose sa Trilogie andine, qui s’est ouverte avec un premier volet bolivien pour son édition 1 en JUIN 2012.

Souvent comparé à la Route de la Soie que NED a également explorée, le Chemin Royal nous invite à une plongée dans l’histoire passée et présente.

Un peu d’histoire 

LE CHEMIN DES INCAS ou Qhapaq Ñan

Le « Qaphaq Ñan » ou “Chemin Principal ” ou « Chemin Royal » était l’axe principal du projet économique et politique de l’empire Inca.

Cette route mythique pouvant être comparée à « la Route de la Soie », longue de 6000km a permis l’unification de cet empire immense.

Il a, grâce à sa  direction nord-sud, constitué la colonne vertébrale des échanges andins à l’époque de l’Empire Inca et permis d’affirmer la grandeur du souverain qui l’utilisait.

A partir de ce chemin principal s’est développé un réseau secondaire évalué à 45000km dont la majeure partie, monumentale, située à une altitude comprise entre 800 et 5000 mètres d’altitude, ouvrait l’accès à un territoire de trois millions de kilomètres carrés allant de la côte pacifique au bassin amazonien.

Au delà des frontières modernes, il continue de constituer un trait d’union entre les différentes cultures andines.

Le long de cette route souvent pavée atteignant jusqu’à 20 mètres de largeur qui  reliait les zones habitées et les différentes régions de l’empire Inca depuis le nord de la capitale provinciale de Quito jusqu’au sud de l’actuel Santiago du Chili, un système ingénieusement organisé de relais et de forts permettait aux messagers de faire circuler les informations très rapidement. En effet, les Incas ne faisaient pas usage de la roue pour leurs transports, et ne possédaient pas de chevaux, avant l’arrivée des Espagnols au Pérou au XVIe siècle. Les chemins n’étaient donc empruntés que par des marcheurs, parfois accompagnés d’animaux de bâts, généralement des lamas.

FORMULAIRE D'INSCRIPTION

ETAT CIVIL

PASSEPORT* :

PERSONNE À PRÉVENIR EN CAS DE PROBLÈME :

ASSURANCE

Je suis déjà assuré

Inscrivez-vous !